www.corbeil-inos.fr

 

Je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

 

Associations, commerçants, artisans, faites-vous connaître en soutenant

le site Corbeil infos...  

A la Une

Société

Social

Economie

Politique

Faits divers

Loisirs/Sport

Histoire

Accueil

Découvrez l’actu locale

en photos

 

Découvrez Corbeil infos

TV

 

Copyright (C) 2019 - www.corbeil-infos.fr - Tous droits réservés. Photos : Bernard Gaudin, sauf mention spéciale

 

 

 

En savoir +

 

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens Corbeil infos

Email : contact@corbeil-infos.fr

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui sont destinés à vous proposer des contenus et des services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir + 

 

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Corbeil-infos : Bernard Gaudin, journaliste et photographe.

Politique

www.corbeil-infos.fr
Saint-Germain-lès-Corbeil :
Le Premier ministre s’invite au « Grand Débat »

Réagissez sur Facebook

 

Aidez

Corbeil-infos

à mieux

vous informer  !

 

politique-corbeil

Devant une soixantaine de personnes, Edouard Philippe a répondu à de nombreuses questions posées dans le cadre du « Grand Débat National ». Aux côtés de Yann Pétel, le Premier ministre qui a créé la surprise a notamment évoqué les déserts médicaux qui se multiplient.

 

Invité surprise de dernière minute, Edouard Philippe a participé, le jeudi 7 mars 2019, au « Grand Débat » organisé par la municipalité. Aux côtés d’Amélie de Montchalin (LREM), député de la 6ème circonscription de l’Essonne, Jean-Benoît Albertini, préfet de l’Essonne, et Yann Pétel (LR), maire de Saint-Germain-lès-Corbeil, le Premier ministre a répondu durant près de 2 heures 30 aux nombreuses questions posées par une soixantaine de personnes rassemblées dans la salle des fêtes. Parmi les multiples sujets abordés, Edouard Philippe a tenu à rester ferme sur la fiscalité en évoquant un « exercice redoutable » quant à d’éventuels bouleversements. « Je ne sais pas faire le grand soir fiscal », a-t-il avoué en confirmant avoir « bien compris que les Français voulaient payer moins d’impôts ». Le Premier ministre qui a défendu la suppression de la taxe d’habitation n’a cependant pas exclu une possible réforme de la fiscalité au niveau local. Selon le chef du gouvernement, il faudrait mettre en oeuvre « un système à la fois plus simple, plus juste et plus lisible ».  

« L’Etat n'est pas un très bon employeur ! »

 

Dans la salle, de nombreuses questions déplorant les déserts médicaux se sont multipliées. « Ce n'est plus une caractéristique des seuls territoires ruraux », a indiqué Edouard Philippe qui juge la situation actuelle dans ce domaine « extrêmement préoccupante ». « Parmi les mesures du projet de loi Santé qui est en cours d’examen à l’Assemblée Nationale, il est question de supprimer le numerus clausus et le redoutable concours de fin de première année d’études de santé », a-t-il notamment expliqué. En matière d’emploi, le Premier ministre a regretté le développement de la précarité et l’explosion des CDD très courts durant ces dix dernières années. « Ce n'est pas seulement l'affaire du privé », a-t-il souligné. « L’Etat n'est pas un très bon employeur », a-t-il admis en confirmant que « l’employeur public a aussi laissé se développer des situations très choquantes ».

 

Bernard Gaudin (avec l’AFP) - 11 mars 2019

 

 

 

 

 

 

 

  

Saint-Germain-lès-Corbeil : Yann Pétel n'a pas manqué d'interpeller le Premier ministre sur la situation des collectivités locales.

Photo : DR

Saint-Germain-lès-Corbeil : Edouard Philippe a répondu aux nombreuses questions posées par l'assistance.

Photo : DR