Météo corbeil-essonnoise

Copyright (C) 2017 - www.corbeil-infos.fr - Tous droits réservés. Photos : Bernard Gaudin, sauf mention spéciale

www.corbeil-infos.fr

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui sont destinés à vous proposer des contenus et des services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir + 

 

 

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens Corbeil infos

 

Je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Une autre vision de l’actualité des communes de Corbeil-Essonnes, Evry et environs

Découvrez l’actu locale

en photos

 

Découvrez Corbeil infos

TV

 

Témoin d’un événement ?  redaction@corbeil-infos.fr

 

Associations, commerçants, artisans, faites-vous connaître en soutenant

le site Corbeil infos...  

A la Une

Société

Social

Economie

Politique

Faits divers

Loisirs/Sport

Histoire

Accueil

 

 

 

 

En savoir +

www.corbeil-infos.fr
Ris-Orangis : 
Le décès du jeune rugbyman serait accidentel

Retrouvé mort au pied d’une antenne-relais, le troisième ligne de l’équipe de rugby de l’USRO n’aurait pas survécu à une chute accidentelle de quelques dizaines de mètres. Reste à savoir pourquoi le Draveillois âgé de 21 ans aurait-il escaladé nu un pylône pourtant difficile d’accès.

Que s’est-il passé au stade Roger Latruberce dans la nuit du dimanche 2 au lundi 3 avril 2017 ? Ce soir là, l’équipe de rugby de l’Union Sportive de Ris-Orangis (USRO) qui évolue en Fédéral 3 fêtait sans excès une belle victoire remportée quelques heures auparavant face aux joueurs de Plaisir (Yvelines). Toujours est-il que le lendemain, vers 8 heures, le gardien du complexe sportif a découvert le corps sans vie de Minos, le troisième ligne de la formation rissoise qui reposait au pied d’une antenne-relais. Agée de 21 ans, la jeune victime qui était dénudée portait les traces d’importants traumatismes à la tête et au thorax. Si l’hypothèse d’un acte criminel a été un temps évoquée, l’autopsie pratiquée le mardi 4 avril a balayé cette possibilité. En effet, selon le médecin légiste, l’étudiant en architecture rugbyman qui habitait la commune voisine de Draveil serait tombé d’un point haut. Dès lors, pour les enquêteurs du commissariat d’Evry, c’est une chute accidentelle qui pourrait expliquer le drame, sachant que le pylône qu’aurait pu escalader Minos culmine à 27 mètres.

 

Des zones d’ombre à éclaircir

 

Malgré tout, certaines questions subsistent. Pourquoi le jeune homme était-il nu, sachant que ses vêtements, ses chaussures et autres effets personnels ont été retrouvés près de son corps ? Pourquoi a-t-il quitté ses camarades de club qui pensaient pour leur part que ce dernier était rentré chez lui ? Pourquoi aurait-il escaladé une antenne-relais difficile d’accès ? Etait-il sous l’emprise d’alcool ou de drogue ? Les analyses toxicologiques dont les résultats seront connus le mercredi 5 avril permettront peut-être d’expliquer les circonstances précises d’un drame qui endeuille le sport rissois.  

 

Bernard Gaudin - 5 avril 2017

faits-divers-corbeil

Réagissez sur Facebook

Faits divers

Ris-Orangis : C'est dans l'enceinte du stade de la section rugby de l'USRO que le corps a été trouvé.

Pour bénéficier

d’une information

libre et indépendante,

Je m’abonne à

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Souscrire à Corbeil infos