www.corbeil-inos.fr

 

Je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

 

Associations, commerçants, artisans, faites-vous connaître en soutenant

le site Corbeil infos...  

A la Une

Société

Social

Economie

Politique

Faits divers

Loisirs/Sport

Histoire

Accueil

Découvrez l’actu locale

en photos

 

Découvrez Corbeil infos

TV

 

Copyright (C) 2019 - www.corbeil-infos.fr - Tous droits réservés. Photos : Bernard Gaudin, sauf mention spéciale

 

 

 

En savoir +

 

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens Corbeil infos

Email : contact@corbeil-infos.fr

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui sont destinés à vous proposer des contenus et des services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir + 

 

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Corbeil-infos : Bernard Gaudin, journaliste et photographe.

Société

www.corbeil-infos.fr
Hôpital Sud Francilien :
Une pétition contre
« les survols anarchiques » de l’hélico du SAMU

Excédé par les survols à basse altitude de l’hélicoptères de la Sécurité Civile qui se rend au CHSF, un Draveillois a lancé une pétition sur Internet. « Il faut que cela cesse et vite car ces nuisances sont insupportables », implore Jean-Pierre Bonin qui évoque une situation « anarchique ».

Un habitant de Draveil vient de lancer, sur le site « www.change.org », une pétition en ligne dont l’objectif est de mettre un terme aux « survols anarchiques » de l’hélicoptère de la Sécurité Civile qui se rend au Centre Hospitalier Sud Francilien (CHSF). « Depuis la construction du nouvel hôpital de Corbeil-Essonnes, en 2011, les habitants des villes de Vigneux, Draveil, Ris-Orangis, Champrosay, Soisy-sur-Seine et Grand Bourg sont constamment survolés, de jour comme de nuit, par l’hélico de la Sécurité Civile », déplore Jean-Pierre Bonin qui dénonce « une impunité face à des vols à moins de 300 mètres du sol pour échapper aux radars ». « La Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) lui a pourtant attribué un couloir au dessus de la Foret de Sénart pour éviter les nuisances sonores », souligne-t-il. « Personne ne le respecte et des milliers d'habitants en on marre », croit savoir le Draveillois visiblement excédé. « Aucune information ni étude préliminaire n'ont été menées pour être validées ou non par les populations concernées », regrette-t-il. « Il faut que cela cesse et vite car ces nuisances sont insupportables », implore Jean-Pierre Bonin dont la pétition à destination du ministère de l’Environnement n’a recueilli à ce jour que neuf signatures.

 

Une expérimentation qui doit durer quinze mois

 

Depuis le 2 juillet 2018, l’aérodrome de Melun-Villaroche (Seine-et-Marne) accueille l’un des deux hélicoptères de couleurs jaune et rouge que compte la Sécurité Civile dans la région Ile-de-France. L’EC 145 d’Eurocopter baptisé « Dragon 75-2 » est à la disposition d’un médecin urgentistes et d’un infirmier affectés alternativement par les SAMU 77 et 91, ainsi que par les Services Départementaux d’Incendie et de Secours (SDIS) de Seine-et-Marne et de l’Essonne. Un sapeur-pompier qui a pour mission d’hélitreuiller le personnel médical au plus près du lieu de l’intervention complète l’équipage disponible  7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. A noter que l’hélicoptère de la Sécurité Civile est mis à la déposition des secours seine-et-marnais et essonniens dans le cadre d’une expérimentation prévue pour durer quinze mois. Dans le cadre de ses missions d’urgence, il peut intervenir dans un rayon de 110 kilomètres autour de l’aérodrome de Melun-Villaroche. Pour nombre de spécialistes, son efficacité n’est plus à prouver puisque que ce moyen de transport sanitaire permet de gagner de précieuses minutes pour les victimes dont le pronostic vital est engagé.

 

Bernard Gaudin - 17 mars 2019

 

 

 

 

 

 

Aidez

Corbeil-infos

à mieux

vous informer  !

 

Hôpital Sud Francilien : L'hélicoptères de la Sécurité Civile « Dragon 75-2 » prêt à se poser sur le toit de l'hôpital de Corbeil-Essonnes.

Réagissez sur Facebook

societe-corbeil

La pétition de Jean-Pierre Bonin...