Météo corbeil-essonnoise

Copyright (C) 2018 - www.corbeil-infos.fr - Tous droits réservés. Photos : Bernard Gaudin, sauf mention spéciale

www.corbeil-infos.fr

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui sont destinés à vous proposer des contenus et des services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir + 

 

 

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens Corbeil infos

Une autre vision de l’actualité des communes de Corbeil-Essonnes, Evry et environs

Découvrez l’actu locale

en photos

 

Découvrez Corbeil infos

TV

 

Témoin d’un événement ?  redaction@corbeil-infos.fr

 

Associations, commerçants, artisans, faites-vous connaître en soutenant

le site Corbeil infos...  

A la Une

Société

Social

Economie

Politique

Faits divers

Loisirs/Sport

Histoire

Accueil

 

 

 

 

En savoir +

Corbeil-infos : Bernard Gaudin, journaliste et photographe.

 

Je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Hôpital Sud Francilien : Francis Chouat dénonce
un système de financement à bout de souffle

Politique divers

www.corbeil-infos.fr

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Maire d’Evry, président de l’agglo Grand Paris Sud, Francis Chouat est également président du Conseil de Surveillance du Centre Hospitalier Sud-Francilien (CHSF). Dans une tribune, il assure avoir pris conscience, au fil des années, des difficultés que les établissements comme le CHSF doivent surmonter tous les jours. « Je suis du côté des militants, acteurs, défenseurs de ce service public universel qui va mal pour porter une voix et chercher des solutions », fait-il savoir avant d’aborder la situation financière de l’hôpital de Corbeil-Essonnes. « Alors que l’activité est soutenue et augmente de plus de 30 % en 4 ans, que le nombre de séjours progresse lui aussi de près de 4 %, que l’hôpital a mené depuis son inauguration une politique de maîtrise des charges qui a permis de diviser par quatre le déficit en cinq ans, le modèle économique et le financement de l’hôpital public actuel ne lui permettent plus d’atteindre l’équilibre budgétaire et financier », affirme-t-il. « Il a donc fallu faire plus avec moins », déplore-t-il en évoquant une croissance d’activité et la saturation des urgences.

 

« Un système à bout de souffle ! »

 

« Cet effet de ciseaux entre recettes et dépenses entraîne donc forcément une réduction de la capacité d’investissement de l’hôpital et par là-même une inquiétude forte dans un milieu hospitalier déjà sous tension face à l’augmentation continue de l’activité, à la forte occupation de certains services et à la vacance de postes dans plusieurs disciplines », souligne Francis Chouat en parlant d’un système est à bout de souffle. « Si nous souhaitons lui donner un nouveau souffle, il faut impérativement passer par des réformes elles-mêmes structurelles. C’est une urgence absolue », prévient-t-il avec insistance.

 

« Sortir d’un schéma uniforme ! »

 

Dès lors, le président du Conseil de Surveillance du CHSF suggère de revoir le financement de l’hôpital et sortir d’un schéma uniforme où les mêmes règles s’appliquent pour un CHU parisien comme pour un centre hospitalier de province. « Il faut retrouver de la souplesse dans le système ! » Aussi, le maire d’Evry affirme soutenir l’une des pistes abordées par la ministre « d’un financement partiel à l’activité qui pourrait être complété d’une plus grande couverture par des dotations et des financements au parcours complet de soin plus qu’à l’acte individuel ».

 

« Il faut être, sur nos territoires, plus innovants ! »

 

« Il s’agit de préserver la capacité d’investissement des hôpitaux par une plus grande rationalisation des moyens et des dépenses et par la modernisation des systèmes d’information. La dynamique des Groupements Hospitaliers de Territoire doit, en ce sens, s’intensifier pour une plus grande mise en commun des moyens et ressources entre centres », propose-t-il en se prononçant pour une réforme de la médecine de proximité. « Il faut être, sur nos territoires, plus innovants, créer de nouvelles offres à travers des maisons de santé pluridisciplinaires, de plus grandes coopérations entre professionnels, en faisant sortir aussi l’hôpital de ses murs pour proposer des consultations avancées, en ville », avance Francis Chouat en considérant que c’est un impératif vital pour des hôpitaux aujourd’hui engorgés, voire saturés.

 

Bernard Gaudin - 7 avril 2018

Dans une tribune, Francis Chouat ne cache pas son inquiétude pour l’avenir du Centre Hospitalier Sud Francilien dont il assure la présidence du Conseil de Surveillance. Selon lui, il est urgent de passer par des réformes structurelles face à un système de financement à bout de souffle.

Réagissez sur Facebook

politique-corbeil
Hôpital Sud Francilien : Francis Chouat titre le signal d'alarme concernant la situation de l'hôpital de Corbeil-Essonnes.

La tribune de Francis Chouat...