Evry/Corbeil-Essonnes : Le musée Decauville sera inauguré en 2019... dans la Sarthe -100818-2743-

Météo corbeil-essonnoise

Copyright (C) 2018 - www.corbeil-infos.fr - Tous droits réservés. Photos : Bernard Gaudin, sauf mention spéciale

www.corbeil-infos.fr

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui sont destinés à vous proposer des contenus et des services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir + 

 

 

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens Corbeil infos

Une autre vision de l’actualité des communes de Corbeil-Essonnes, Evry et environs

Découvrez l’actu locale

en photos

 

Découvrez Corbeil infos

TV

 

Témoin d’un événement ?  redaction@corbeil-infos.fr

 

Associations, commerçants, artisans, faites-vous connaître en soutenant

le site Corbeil infos...  

A la Une

Société

Social

Economie

Politique

Faits divers

Loisirs/Sport

Histoire

Accueil

 

 

 

 

En savoir +

Corbeil-infos : Bernard Gaudin, journaliste et photographe.

 

Je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Evry/Corbeil-Essonnes :
Le musée Decauville  sera inauguré en 2019... 
dans la Sarthe
www.corbeil-infos.fr

Histoire

En 2019, un musée consacré aux trains Decauville va ouvrir ses portes à Semur-en-Vallon, dans le département de la Sarthe. En 2007, une association avait projeté d’ouvrir cette structure à Corbeil-Essonnes, dans l’un des bâtiments désaffectés de la Zone Industrielle de l’Apport-Paris.

 

Famille illustre qui a consacré ses activités industrielles entre Corbeil-Essonnes et Evry, les Decauville se sont surtout fait connaître par le développement d’un chemin de fer portatif spécialement adapté à l'agriculture. A son apogée, au début du XXème siècle, l’usine Decauville a employé jusqu’à 2.000 ouvriers occupés à construire des locomotives, des wagons, mais aussi des automobiles. Baptisée « Les Amis du musée de Decauville », une association regroupant quelques 150 membres a longtemps consacré son temps à rassembler des locotracteurs, des wagonnets et nombre de documents liés à l’histoire de l’importante entreprise de renommée mondiale. En 2007, le collectif installé dans les locaux de la Communauté d’Agglomération Evry Centre-Essonne avait envisagé de présenter sa superbe collection dans l’un des bâtiments aujourd’hui désaffectés de l’usine Decauville installée dans la Zone Industrielle de l’Apport-Paris, à Corbeil-Essonnes. A l’époque, le Conseil Général de l’Essonne avait décidé de soutenir cette démarche représentant un investissement d’environ 500.000 euros. « Cette collection doit rester dans le patrimoine culturel essonnien », avait assuré des proches de Michel Berson, le président socialiste de l’assemblée départementale qui avait confirmé vouloir participer financièrement au rachat du local.

 

Un musée Decauville à Semur-en-Vallon

 

Sept ans plus tard, en 2014, le projet est tombé à l’eau. Ni le Conseil Général, ni les Communautés d’Agglomération Evry Centre-Essonne et Seine-Essonne n’ont voulu donner suite à la création, à Corbeil-Essonnes, d’un musée dédié aux Decauville, une famille qui a pourtant beaucoup investi dans la région. Dès lors, l’association « Les Amis du musée de Decauville » n’a eu autre choix que de se séparer, faute de locaux pour les entreposer, des divers matériels et autres engins collectés au fil des années. C’est finalement le « Muséotrain »  implanté à Semur-en-Vallon, dans le département de la Sarthe, qui a récupéré l’ensemble de la collection avec pour objectif de la présenter dans un espace adapté. Initialement prévue en 2015, l’ouverture du musée Decauville a été reportée en 2018, année du cinquantenaire du petit train touristique de Semur-en-Vallon. Finalement, c’est au cours de l’année 2019 que le hall d’exposition réservé aux activités de l’ex-société corbeil-essonnoise devrait être inauguré.  

 

Bernard Gaudin - 10 août 2018

 

Bondoufle : Une vue du petit train Decauville en service dans le parc de Saint-Eutrope de 1977 à 2003.

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

histoire-corbeil

Réagissez sur Facebook