Météo corbeil-essonnoise

Copyright (C) 2017 - www.corbeil-infos.fr - Tous droits réservés. Photos : Bernard Gaudin, sauf mention spéciale

www.corbeil-infos.fr

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui sont destinés à vous proposer des contenus et des services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir + 

 

 

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens Corbeil infos

Une autre vision de l’actualité des communes de Corbeil-Essonnes, Evry et environs

Découvrez l’actu locale

en photos

 

Découvrez Corbeil infos

TV

 

Témoin d’un événement ?  redaction@corbeil-infos.fr

 

Associations, commerçants, artisans, faites-vous connaître en soutenant

le site Corbeil infos...  

A la Une

Société

Social

Economie

Politique

Faits divers

Loisirs/Sport

Histoire

Accueil

 

 

 

 

En savoir +

Corbeil-infos : Bernard Gaudin, journaliste et photographe.

 

Je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Evry/Corbeil-Essonnes :
Dassault résilie l’un de ses contrats avec Safran

Economie

www.corbeil-infos.fr

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Des retards dans le développement du moteur du « Falcon 5X » sont à l’origine de la résiliation de l’un des contrats liant Dassault Aviation à Safran. Reste à savoir si la décision prise par l’avionneur aura une incidence sur les activités de l’usine sise entre Evry et Corbeil-Essonnes.

Le mercredi 13 décembre 2017, Dassault Aviation a annoncé qu’il avait engagé le processus de résiliation du contrat « Silvercrest » signé avec le motoriste Safran Aircraft Engines (SNECMA) dont l’une des usines est installée entre Evry et Corbeil-Essonnes. C’est le retard dans le développement du moteur du « Falcon 5X » qui serait à l’origine de la décision. Dassault Aviation précise que cette résiliation va mettre fin au programme « Falcon 5X » et générer le lancement d’un nouvel avion qui pourrait être mis en service en 2022. De son côté, Safran indique que « les pénalité contractuelles au titre du développement du moteur ont déjà été provisionnées dans ses comptes ». Quant au futur Falcon produit par Dassault, il sera équipé d’un moteur fabriqué par le canadien « Pratt & Whitney Canada ». A noter que la proximité des groupes Dassault Aviation et Safran qui travaillent ensemble sur « Le Rafale » devrait permettre de trouver une issue négociée au différent, sachant tout de même qu’il fait perdre beaucoup d’argent à l’avionneur.   

 

Bernard Gaudin - 14 décembre 2017

  

 

 

societe-corbeil

Réagissez sur Facebook

Evry/Corbeil-Essonnes : Reste à savoir si la rupture du contrat aura des conscéquences sur les ativités de l'usine qui emploie 3.300 salariés.