Météo corbeil-essonnoise

Copyright (C) 2018 - www.corbeil-infos.fr - Tous droits réservés. Photos : Bernard Gaudin, sauf mention spéciale

www.corbeil-infos.fr

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui sont destinés à vous proposer des contenus et des services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir + 

 

 

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens Corbeil infos

Une autre vision de l’actualité des communes de Corbeil-Essonnes, Evry et environs

Découvrez l’actu locale

en photos

 

Découvrez Corbeil infos

TV

 

Témoin d’un événement ?  redaction@corbeil-infos.fr

 

Associations, commerçants, artisans, faites-vous connaître en soutenant

le site Corbeil infos...  

A la Une

Société

Social

Economie

Politique

Faits divers

Loisirs/Sport

Histoire

Accueil

 

 

 

 

En savoir +

Corbeil-infos : Bernard Gaudin, journaliste et photographe.

 

Je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Essonne :
Quand Manuel Valls
se confie à la presse locale

Politique divers

www.corbeil-infos.fr

Député de l’Essonne, Manuel Valls a rencontré la presse locale pour évoquer quelques-unes de ses priorités pour la 1ère circonscription. Concernant la fusion d’Evry et de Courcouronnes, l’ex-Premier ministre estime nécessaire que les habitants puissent en voir rapidement les avantages.

 

Au cours d’une rencontre avec la presse locale, Manuel Valls (DVG) a abordé, le lundi 12 mars 2018, quelques dossiers qui intéressent la 1ère circonscription de l’Essonne. Le député qui siège dans les rangs de la majorité présidentielle a tout d’abord parlé de la fusion annoncée d’Evry et de Courcouronnes. « La méthode appartient aux deux maires en lien avec la préfète », a-t-il souligné en évoquant « une idée qui est née avec les gènes de la ville nouvelle ». Selon l’ex-Premier ministre, les habitants seront intéressés par le projet à condition qu’ils en voient les avantages. « Des économies d’échelles pourront être réalisées et nous aurons une gestion plus cohérente des quartiers, une politique de la jeunesse commune, des politiques publiques plus efficaces et plus de cohérence sur les projets d’urbanisme », assure-t-il. Manuel Valls a également parlé de l’avenir des départements. « Les Français y sont très attachés », estime-t-il. « On peut toutefois penser, à terme, que la question du département dans la Grande Couronne parisienne se posera », considère-t-il . « On a un échelon qu’est la région, un autre qu’est la métropole de Paris, puis la montée en puissance des intercommunalités qui vont au-delà des frontières départementales », a-t-il expliqué en s’interrogeant sur la capacité des agglomérations à se partager les compétences des départements. « L’idée qu’à terme le département soit dépassé par ce mouvement et qu’on simplifie les échelons me parait assez naturelle. Mais cela ne peut pas se faire dans la brutalité », affirme le député.    

« Il faut faire du Cirque de l’Essonne un lieu de très grande protection ! » 

 

En parlant du nouveau commissariat de la police nationale qui doit voir le jour à Corbeil-Essonnes, Manuel Valls a regretté une certaine lenteur dans sa réalisation. « C’est un dossier que j’ai remis sur le haut de la pile lorsque j’étais ministre de l’Intérieur », a-t-il confié en se félicitant qu’il soit désormais sur les rails. « C’est la prolongation de la Zone de Sécurité Prioritaire des Tarterêts », a-t-il précisé avant de faire allusion à la mise en place de la Police de Sécurité du Quotidien dans ce quartier sensible. « J’ai insisté auprès de Gérard Collomb car je considérais qu’il était important qu’il y ait une zone d’expérimentation de la PSQ aux Tarterêts », a-t-il souligné en considérant cependant que sa priorité était le commissariat. « J’espère être là pour l’inauguration ! » Manuel Valls s’est aussi félicité que la réhabilitation du Cirque de l’Essonne implanté entre Corbeil-Essonnes, Lisses et Villabé avance. « Je pense que le sujet est pris en considération », a-t-il admis. « Il faut en faire un lieu de très grande protection », a suggéré Manuel Valls. « Le parc des Coquibus et la Coulée verte, à Evry, l’hippodrome et le Cirque de l’Essonne, tout comme la Seine, sont des éléments qu’il faut préserver pour y remettre de la faune et de la flore », défend le député de l’Essonne.  

 

Bernard Gaudin - 15 mars 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

  

Evry : Le député de l'Essonne s'interroge sur l'avenir des départements.
politique-corbeil

Réagissez sur Facebook

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Evry : En présence des journalistes locaux, Manuel Valls a souhaité vouloir être plus présent sur le terrain.