Météo corbeil-essonnoise

Copyright (C) 2018 - www.corbeil-infos.fr - Tous droits réservés. Photos : Bernard Gaudin, sauf mention spéciale

www.corbeil-infos.fr

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui sont destinés à vous proposer des contenus et des services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir + 

 

 

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens Corbeil infos

Une autre vision de l’actualité des communes de Corbeil-Essonnes, Evry et environs

Découvrez l’actu locale

en photos

 

Découvrez Corbeil infos

TV

 

Témoin d’un événement ?  redaction@corbeil-infos.fr

 

Associations, commerçants, artisans, faites-vous connaître en soutenant

le site Corbeil infos...  

A la Une

Société

Social

Economie

Politique

Faits divers

Loisirs/Sport

Histoire

Accueil

 

 

 

 

En savoir +

Corbeil-infos : Bernard Gaudin, journaliste et photographe.

 

Je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Essonne :
A Brétigny-sur-Orge,
260 jeunes bénéficient du Service Militaire Volontaire

Social

www.corbeil-infos.fr

Chaque année, 260 jeunes âgés de 18 à 25 ans intègrent le 2ème Régiment du Service Militaire Volontaire de Brétigny-sur-Orge. En visitant la structure, le préfet de l’Essonne a pu apprécier l’engagement des volontaires ainsi que la qualité de l’enseignement et de l’encadrement.  

Installé sur le site de l’ancienne base aérienne de Brétigny-sur-Orge, le 2ème Régiment du Service Militaire Volontaire (RSVM) a reçu, le lundi 3 septembre 2018, la visite du préfet de l’Essonne. Créé en 2015, l’organisme a pour mission d’œuvrer pour l’insertion socioprofessionnelle de jeunes âgés de 18 à 25 ans. « Ce dispositif privilégie l’accès à l’emploi et l’intégration de celles et ceux qui sont éloignés du marché du travail », se félicite Jean-Benoît Albertini en évoquant  une structure essonnienne qui accueille quelques 260 jeunes chaque année. Deux types de volontaires sont recrutés au 2ème RSVM de Brétigny-sur-Orge avec tout d’abord des stagiaires qui bénéficient d’une formation pouvant aller de 6 à 12 mois selon le métier choisi. « Il s’agit, pour l’essentiel, de jeunes sans diplôme ou faiblement qualifiés », fait-on savoir. « Quant au volontaire technicien qui doit signer un contrat militaire d’une année renouvelable. Il est titulaire d’un diplôme équivalent ou supérieur au niveau CAP », souligne-t-on en indiquant que les candidats intéressés sont pour la plupart à la recherche d’une première expérience professionnelle.

 

« Renouer avec la discipline et la vie en communauté ! »

 

« Les volontaires participent à une formation militaire initiale afin de renouer avec la discipline et la vie en communauté », insiste-t-on en rappelant que tous profitent d’une formation complémentaire sous la forme de leçons de permis de conduire, de cours de premiers secours, de remise à niveau en français, en mathématiques et en informatique. Le dispositif enregistre un nombre élevé de sorties positives, sachant que 72 % des volontaires sont engagés dans un parcours d’insertion professionnelle. Près de 60 % d’entre eux bénéficient d’un emploi durable, que ce soit un CDI ou un CDD de plus de 6 mois. Pour cela, l’armée a établi un réseau de partenaires avec des entreprises qui recrutent tel que la SNCF, le groupe PSA ou encore Disneyland Paris. « J’ai pu apprécier l’engagement des jeunes volontaires du 2ème RSMV de Brétigny-sur-Orge ainsi que la qualité de l’enseignement et de l’accompagnement du personnel militaire préparant les jeunes à intégrer leur future entreprise », a attesté le préfet de l’Essonne à l’issue de sa visite.

 

Bernard Gaudin - 5 septembre 2018

social-corbeil

Réagissez sur Facebook

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Brétigny--sur-Orge : Jean-Benoît Albertini a pu rencontrer les jeunes volontaires du 2ème RSMV et dialoguer avec eux.

Photo : DR