Météo corbeil-essonnoise

Copyright (C) 2018 - www.corbeil-infos.fr - Tous droits réservés. Photos : Bernard Gaudin, sauf mention spéciale

www.corbeil-infos.fr

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui sont destinés à vous proposer des contenus et des services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir + 

 

 

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens Corbeil infos

Une autre vision de l’actualité des communes de Corbeil-Essonnes, Evry et environs

Découvrez l’actu locale

en photos

 

Découvrez Corbeil infos

TV

 

Témoin d’un événement ?  redaction@corbeil-infos.fr

 

Associations, commerçants, artisans, faites-vous connaître en soutenant

le site Corbeil infos...  

A la Une

Société

Social

Economie

Politique

Faits divers

Loisirs/Sport

Histoire

Accueil

 

 

 

 

En savoir +

Corbeil-infos : Bernard Gaudin, journaliste et photographe.

 

Je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Départementale partielle :
Face au duel Bechter (LR)-Touré (LFI),
les abstentionnistes pourraient
bien trancher

Politique divers

www.corbeil-infos.fr

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Le dimanche 8 juillet, les abstentionnistes du 1er tour de la départementale partielle organisée après le décès de Serge Dassault vont-ils s’exprimer ? L’issue du scrutin pourrait bien varier si une partie d’entre eux se décidait à participer à une élection marquée par une totale indifférence.  

Le dimanche 8 juillet 2018, de 8 heures à 18 heures, les 32.519 électrices et les électeurs du canton de Corbeil-Essonnes, Echarcon, Lisses et Villabé sont invités à participer au second tour de l’élection départementale partielle destinée à pourvoir le siège de conseiller départemental laissé vacant après le décès de Serge Dassault. A l’issue du premier tour de scrutin qui a été marqué par une abstention record (89,08%), c’est Jean-Pierre Bechter (LR) qui est arrivé en tête avec 35,06% des suffrages exprimés, devant Elsa Touré (LFI-PCF) qui a recueilli 21,76% des voix. Reste à savoir si les abstentionnistes du 1er juillet 2018, et ils sont très nombreux, vont se mobiliser pour influencer les résultats du second tour qui, avant-coup, semble plutôt favorable au candidat de la Droite. Dans un communiqué, « EELV 91 » souligne « l’éparpillement des voix qui placent le maire de Corbeil-Essonnes et ancien conseiller départemental en ballottage malgré le soutien très actif des trois autres maires du canton ». « EELV 91 » se félicite d’avoir recueilli, derrière son candidat Jacques Picard, 10,79% des voix, « ce qui nous conforte comme seconde force progressiste d’opposition à la droite locale », précise-t-on. Si le mouvement écologiste ne cite pas le nom d’Elsa Touré (LFI-PCF), il appelle, « sans ambiguïté, à voter au second tour pour battre le candidat LR Bechter, symbole d’un système dévoyé qui a trop longtemps sévi à Corbeil-Essonnes et partenaire d’une majorité départementale de Droite conservatrice ».

 

D’autres consignes de vote

 

Candidat de La République en Marche (LaREM), Jean-Philippe Dugault a recueilli 332 voix, soit, 9,58% des suffrages exprimés au premier tour de cette élection. « A l’occasion de cette départementale partielle, j’ai défendu l’idée du renouveau », fait-il savoir. « Ce renouveau ne se fait pas en un jour et nous allons continuer à travailler pour proposer une voie nouvelle, réformiste, solidaire et responsable », explique-t-il. Selon lui, « La France Insoumise, avec ses excès et ses positions démagogiques, n'incarne pas l'esprit républicain tel que nous le concevons », indique-t-il en affirmant, concernant le second tour de scrutin, « faire confiance à toutes celles et tous ceux qui le soutiennent pour faire leur choix en toute responsabilité ». De leur côté, la fédération du Parti Socialiste de l’Essonne et Jérôme Brézillon, le candidat de Gauche qui a rassemblé au premier tour 314 voix, soit 9,06% des suffrages, se félicite du recul du Rassemblement National arrivé en tête à cette même élection en 2015. « Nous continuerons à contribuer au renouvellement de la vie démocratique et soulignons la nécessité de faire des propositions concrètes qui répondent à notre quotidien », assurent-ils. « Nous avons, depuis de nombreuses années, condamné l’organisation politique mise en place à Corbeil-Essonnes. C’est en cohérence que nous appelons les électeurs et les électrices du canton à y mettre fin et donc à voter pour Elsa Touré, la candidate de Gauche arrivée en tête au 1er tour ».

 

D’autres réactions

 

D’autres personnalités locales ont tenu à réagir après le premier tour du 1er juillet 2018. Ancien maire adjoint à Corbeil-Essonnes aux côtés de Serge Dassault, candidat non investi LaREM aux législatives de 2017, Jean-Luc Raymond ne cachait pas sa déception à l’issue du premier tour de la partielle départementale. « Il est regrettable que LREM  n’ait pas trouvé un candidat capable de rassembler pour porter nos valeurs. Je le regrette pour notre mouvement  et pour tous nos sympathisants », a-t-il déclaré. Considérant que Jean-Pierre Bechter est tout à fait « Macron-compatible », il lui apporte donc son soutien pour le deuxième tour « en appelant tous les sympathisants de LREM à en faire autant ». Quant à Sylvain Renard, membre du comité départemental « Génération S Centre Essonne », il considère qu’Elsa Touré « portera les espoirs non seulement de tous les électeurs de Gauche mais aussi de tous les démocrates qui ne veulent pas de l'héritier de Serge Dassault au Conseil départemental ».

 

Bernard Gaudin - 4 juillet 2018

politique-corbeil

Réagissez sur Facebook

Photos : DR