Météo corbeil-essonnoise

Copyright (C) 2018 - www.corbeil-infos.fr - Tous droits réservés. Photos : Bernard Gaudin, sauf mention spéciale

www.corbeil-infos.fr

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui sont destinés à vous proposer des contenus et des services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir + 

 

 

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens Corbeil infos

Une autre vision de l’actualité des communes de Corbeil-Essonnes, Evry et environs

Découvrez l’actu locale

en photos

 

Découvrez Corbeil infos

TV

 

Témoin d’un événement ?  redaction@corbeil-infos.fr

 

Associations, commerçants, artisans, faites-vous connaître en soutenant

le site Corbeil infos...  

A la Une

Société

Social

Economie

Politique

Faits divers

Loisirs/Sport

Histoire

Accueil

 

 

 

 

En savoir +

Corbeil-infos : Bernard Gaudin, journaliste et photographe.

 

Je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Corbeil-Essonnes :
Un débat d’orientation budgétaire « tristounet » au conseil municipal

Politique

www.corbeil-infos.fr

Au conseil municipal, c’est dans un ambiance plutôt morose que s’est déroulé le débat d’orientation budgétaire 2018. Une fois n’est pas coutume, la majorité et l’opposition sont tombées d’accord pour dénoncer une baisse sensible et dommageable des dotations de l’Etat.

 

A l’ordre du jour du conseil municipal du lundi 12 février, le débat d’orientation budgétaire 2018 n’a pas suscité une grande motivation parmi les élus présents. Au cours de son intervention, Jean-Pierre Bechter (LR) s’est toutefois engagé à respecter le Plan Pluriannuel d’Investissement (PPI) qui prévoit pour cette année 17 millions d’euros de travaux. Le maire de Corbeil-Essonnes n’a pas manqué d’évoquer une baisse des dotations de l’Etat « sanglante » qui impose à la ville des économies drastiques. « Depuis 5 ans, on a baissé les dépenses de fonctionnement pour passer de plus de 71 millions d’euros en 2013 à 67 millions d’euros en 2017 », a-t-il précisé en ne cachant pas son inquiétude pour l’avenir. Concernant les travaux qui seront réalisés à Corbeil-Essonnes par l’agglo Grand Paris Sud, la programmation pluriannuelle prévoit la réfection des allées Aristide-Briand « si possible avant fin 2019 ». Le quai de l’Apport-Paris est également concerné par de futurs travaux, tout comme la place du Comte Haymon qui doit être rénovée. De son côté, la ville prévoit sur son budget de nouvelles opérations comme la construction du nouveau centre administratif, celle du nouveau centre technique municipal, et la réfection du gymnase Jean-Macé, aux Tarterêts.   

L’état de la voirie et les nids-de-poule en question  

 

En prenant la parole, Jérôme Brézillon (PS) a dénoncé la main mise de l’Etat sur les finances publiques locales. « Sa décision de contractualiser les finances publiques est une vraie remise en cause de notre liberté de fonctionner au niveau local », a-t-il déploré. « On ne peut pas faire tout ce que l’on a envie de faire mais il y a toutefois des constats qui s’imposent à nous comme l’état de la voirie », a souligné l’élu de l’opposition. « C’est dur d’être maire en ce moment », a pour sa part estimé Sylvain Dantu avant de demander où en était le futur Internat d’Excellence qui doit voir le jour aux Tarterêts. « Je compte l’inscrire dans le programme ANRU 2 en juin ou en septembre », lui a répondu le maire. « Je trouve que pour un débat d’orientation budgétaire, c’est un peu tristounet », a de son côté signalé Bruno Piriou. « Si on rentre dans la gestion concrète de la ville, il y a beaucoup de corbeil-essonnois qui souffrent d’avoir moins de dépenses publiques », a aussi  regretté l’élu de Gauche. « Vous devez avoir des courriers avec des gens qui ont dû changer leurs pneus avec les nombreux nids-de-poule présents dans les rues de commune », a-t-il déploré.

 

Bernard Gaudin - 15 février 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

  

Corbeil-Essonnes : Jérôme Brézillon (PS) a dénoncé la main mise de l'Etat sur les finances publiques locales.
Corbeil-Essonnes : L'opposant Bruno Piriou a regretté que le débat consacré au budget communal soit quelque peu tristounet.
politique-corbeil

Réagissez sur Facebook

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Corbeil-Essonnes : C'est sans grande conviction que les élus municipaux ont participé au débat d'orientation budgétaire 2018.