Météo corbeil-essonnoise

Copyright (C) 2018 - www.corbeil-infos.fr - Tous droits réservés. Photos : Bernard Gaudin, sauf mention spéciale

www.corbeil-infos.fr

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui sont destinés à vous proposer des contenus et des services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir + 

 

 

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens Corbeil infos

Une autre vision de l’actualité des communes de Corbeil-Essonnes, Evry et environs

Découvrez l’actu locale

en photos

 

Découvrez Corbeil infos

TV

 

Témoin d’un événement ?  redaction@corbeil-infos.fr

 

Associations, commerçants, artisans, faites-vous connaître en soutenant

le site Corbeil infos...  

A la Une

Société

Social

Economie

Politique

Faits divers

Loisirs/Sport

Histoire

Accueil

 

 

 

 

En savoir +

Corbeil-infos : Bernard Gaudin, journaliste et photographe.

 

Je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Le vendredi 25 août 1944, les soldats américains ont libéré les communes de Corbeil et Essonnes après quatre années d’occupation allemande. La veille, l’occupant nazi en déroute s’était réfugié sur les hauteurs de la rive droite de la Seine après avoir fait sauter le pont de Corbeil.

 

Le vendredi 25 août 1944, les troupes alliées ont libéré les communes de Corbeil et Essonnes après quatre années d’occupation allemande. La veille, le jeudi 24 août 1944, l’occupant s’était réfugié sur les hauteurs de la rive droite de la Seine après-avoir pris soin de détruire le pont de Corbeil. Incapable de résister aux forces américaines, les soldats allemands quittèrent définitivement la région le samedi 26 août 1944. Avant de retrouver la liberté, Corbeil et Essonnes ont connu des épisodes dramatiques comme le bombardement, le 13 août 1944, d’un train de munitions allemand qui était stationné dans la gare de Corbeil. Le bilan de cette attaque aérienne de l’aviation alliée s’est soldé par le décès de 19 civils, sans compter les 74 blessés graves touchés par les différentes explosions. Par ailleurs, les bombes ont également causé la quasi destruction de certaines usines situées dans le quartier comme les établissements Decauville, Doittau et Darblay.

Une ville coupée en deux

 

Coupée en deux par la destruction du pont enjambant la Seine, la ville de Corbeil libérée le 25 août 1944 a du s’organiser pour faire face à une situation déjà vécue en 1802, 1814 et 1870. Dans un premier temps, un bac et plusieurs embarcations à rames permirent aux habitants de la Rive Droite de traverser le fleuve. L’édification d’une passerelle provisoire fut ensuite décidée. Le 74ème anniversaire de la Libération des communes de Corbeil et Essonnes sera célébré le samedi 25 août 2018. La cérémonie débutera à 11 heures avec le dépôt d’une gerbe à la hauteur du 36, quai Jacques Bourgoin. Un cortège formé place Saint-Léonard se rendra ensuite devant le Monument aux Morts des allées Aristide-Briand.

 

Bernard Gaudin - 21 août 2018

histoire-corbeil

Réagissez sur Facebook

Corbeil-Essonnes :
Le 25 août 1944,
Corbeil et Essonnes étaient libérées

Histoire

www.corbeil-infos.fr
Corbeil-Essonnes : Le 24 août 1944, les soldats allemands ont fait sauter le pont de Corbeil avant de se fréfugier sur la rive droite de la Seine.
Corbeil-Essonnes : L'armée du général Patton à Essonnes, rue de Paris.

Photo : MPV

Photo : MPV

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Corbeil-Essonnes : Deux jeunes Corbeillois posent avec un soldat américain venu libérer Corbeil.

Photo : MPV