www.corbeil-inos.fr

 

Je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

 

Associations, commerçants, artisans, faites-vous connaître en soutenant

le site Corbeil infos...  

A la Une

Société

Social

Economie

Politique

Faits divers

Loisirs/Sport

Histoire

Accueil

Découvrez l’actu locale

en photos

 

Découvrez Corbeil infos

TV

 

Copyright (C) 2019 - www.corbeil-infos.fr - Tous droits réservés. Photos : Bernard Gaudin, sauf mention spéciale

 

 

 

En savoir +

 

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens Corbeil infos

Email : contact@corbeil-infos.fr

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui sont destinés à vous proposer des contenus et des services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir + 

 

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Corbeil-infos : Bernard Gaudin, journaliste et photographe.

Politique

www.corbeil-infos.fr
Corbeil-Essonnes : 
La pauvreté locale mise 
en évidence par la Cour 
des Comptes

D’après le rapport de la Cour des Comptes qui a observé la gestion communale à partir de 2012, la localité corbeil-essonnoise est dotée de taux de chômage et de pauvreté élevés. La poursuite des efforts de gestion, particulièrement en matière de ressources humaines, est vivement conseillée.

Le lundi 27 mai 2019, les élus locaux ont assisté, à l’occasion du conseil municipal, à la présentation du rapport d’observations définitives de la Chambre Régionale des Comptes d’Ile-de-France concernant les comptes et la gestion de la commune durant les exercices 2012 et suivants. « Malgré l’attractivité de la localité qui a généré une forte croissance démographique et la construction de logements à un rythme soutenu, la population résidente dont près de la moitié a moins de 30 ans est marquée par une certaine fragilité socio-économique dont témoignent des taux de chômage et de pauvreté élevés », explique-t-on en évoquant une forte proportion de logements sociaux concentrés dans des quartiers qui ont fait l’objet d’importantes opérations de rénovation urbaine.

 

« De graves difficultés budgétaires structurelles ! »

 

Selon la Cour des Comptes, la commune de Corbeil-Essonnes est confrontée à de graves difficultés budgétaires structurelles qui se traduisent notamment par une capacité d’autofinancement nette négative, un niveau élevé d’endettement et des problèmes de trésorerie. « Elle bénéficie de bases d’imposition relativement dynamiques grâce à la croissance de sa population et à la construction de logements. Elle bénéficie en outre d’un important reversement du produit de la fiscalité économique par la communauté d’agglomération sous la forme de l’attribution de compensation », précise-t-on. Par ailleurs, la municipalité paraît avoir engagé de réels efforts de gestion, notamment par une réduction significative estimé à 12 % de ses emplois permanents.

 

« L’encours de la dette communale a continué de croître ! »

 

Dans le document, il est indiqué que  la capacité d’autofinancement brute qui mesure la part des ressources de fonctionnement dégagées pour financer l’annuité en capital de la dette et une partie plus ou moins importante des dépenses d’équipement a quelque peu progressé entre 2012 et 2017. « Pour autant, elle ne représentait que 7,7 % des produits de gestion en 2017. Dès lors, son niveau demeure insuffisant pour faire face au besoin de financement de la commune », affirme-t-on. L’encours de la dette communale a donc continué de croître pour atteindre 101 millions d’euros au 31 décembre 2017. « La dette par habitant, soit 2.020 euros en 2017, est nettement supérieure à la moyenne des communes de plus de 50.000 habitants qui affiche le chiffre de 1.430 euros par administré », indique le rapport. « La capacité de désendettement qui mesure le nombre d’années nécessaire pour rembourser l’encours de la dette a diminué mais elle s’établissait encore à 18,5 années en 2017, soit bien au-dessus du seuil d’alerte de 12 ans prévu par la loi », stipule-t-on.

 

« L’accentuation des efforts de gestion paraît indispensable ! »

 

La Cour des Comptes juge nécessaire la poursuite des efforts de gestion, particulièrement en matière de ressources humaines. « Pour sortir d’une situation financière aussi déséquilibrée, la commune doit avoir pour objectif premier de conforter sa capacité d’autofinancement afin de concilier un effort raisonnable d’équipement et une politique active de désendettement », estime-t-on. « En matière de gestion des ressources humaines, le régime de congés des agents et la durée annuelle de travail qui en résulte, très inférieure à la durée réglementaire, confèrent à la commune, si elle a la volonté de les régulariser, de réelles marges de manœuvre pour poursuivre la décélération des charges de personnel initiée à partir de 2015 », fait-on savoir. D’après le rapport, l’accentuation des efforts de gestion paraît indispensable pour honorer les engagements prévus de 2018 à 2020 aux termes du contrat de partenariat financier conclu avec l’État le 11 mai 2018. Pour sa part, malgré certaines difficultés, Jean-Pierre Bechter (DVD), maire de Corbeil-Essonnes, considère que « la commune est bien gérée ». De son côté, l’opposant Bruno Piriou (DVG) déplore « des finances plombées pour des années ».

 

Bernard Gaudin - 30 mai 2019

 

 

Réagissez sur Facebook

politique-corbeil

 

Aidez

Corbeil-infos

à mieux

vous informer  !

 

Corbeil-Essonnes : Malgré certaines difficultés, Jen-Pierre Bechter estime que la commune est bien gérée.

Photo : Archive