www.corbeil-inos.fr

 

Je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

 

Associations, commerçants, artisans, faites-vous connaître en soutenant

le site Corbeil infos...  

A la Une

Société

Social

Economie

Politique

Faits divers

Loisirs/Sport

Histoire

Accueil

Découvrez l’actu locale

en photos

 

Découvrez Corbeil infos

TV

 

Copyright (C) 2019 - www.corbeil-infos.fr - Tous droits réservés. Photos : Bernard Gaudin, sauf mention spéciale

 

 

 

En savoir +

 

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens Corbeil infos

Email : contact@corbeil-infos.fr

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui sont destinés à vous proposer des contenus et des services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir + 

 

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Corbeil-infos : Bernard Gaudin, journaliste et photographe.

Justice

www.corbeil-infos.fr
Corbeil-Essonnes :
Jean-Pierre Bechter juge « grotesque et dérisoire »
sa mise en cause
dans l’affaire des achats de votes

Sous la menace d’un jugement en correctionnelle dans l’affaire des présumés achats de votes aux élections municipales de 2009 et 2010, Jean-Pierre Bechter est déterminé à « attaquer à tous les niveaux ». Serein, le maire de Corbeil-Essonnes évoque un dossier totalement bâclé.

Mis en cause par la Parquet National Financier (PNF) dans l’affaire des présumés achats de votes impliquant, au premier chef, Serge Dassault aux municipales de 2009 et 2010 à Corbeil-Essonnes, Jean-Pierre Bechter, présumé innocent, évoque « une première dans la vie politique française ».  « Vous vous rendez-compte, 6,5 ou 10 millions d’euros pour une campagne électorale, c’est plus qu’ont dépensé huit candidats durant les dernières élections présidentielles. C’est grotesque », nous a-t-il confié. « Il y a eu cinq élections où tous mes comptes de campagne ont été validés par l’Etat  et j’ai été remboursé », tient-il à rappeler en estimant « qu’ils ont bien chargé la barque ». « Pour moi, tout cela est dérisoire », assure le maire de Corbeil-Essonnes que ne semble pas très inquiet à près d’un an des prochaines élections municipales de 2020.

 

« Une affaire définitivement jugée dans huit ou dix ans ! »

 

« Vous savez, l’affaire ne sera définitivement jugée que dans huit ou dix ans », souligne Jean-Pierre Bechter en parlant « du tout début d’une longue séquence judiciaire ». « Je vais attaquer à tous les niveaux. Je vais attaquer fortissimo », prévient-il. « Ce renvoi est vraiment exagéré. Nos accusateurs sont des voyous qui ont conservé le pognon peux eux. Ils n’ont rien redistribué dans leur ville », martèle-t-il en mettant l’accent sur un dossier qu’il juge totalement bâclé.  « Je suis terriblement serein », insiste celui qui est sous la menace d’un jugement en correctionnelle pour des faits liés à des achats de votes, à du financement illégal de campagne électorale et à du blanchiment de fraude fiscale. 

 

Bernard Gaudin - 2 mars 2019

 

 

 

 

 

Corbeil-Essonnes : Le 19 décembre 2010, Serge Dassault a remis l'écharpe de maire à Jean-Pierre Bechter.

 

Aidez

Corbeil-infos

à mieux

vous informer  !

 

Réagissez sur Facebook

faits-divers-corbeil

Corbeil-Essonnes : Jean-Pierre Bechter sous la menace d’un jugement en correctionnelle