En savoir +

Météo corbeil-essonnoise

Copyright (C) 2016 - www.corbeil-infos.fr - Tous droits réservés. Photos : Bernard Gaudin, sauf mention spéciale

www.corbeil-infos.fr

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui sont destinés à vous proposer des contenus et des services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir + 

 

 

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens Corbeil infos

 

Je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Une autre vision de l’actualité des communes de Corbeil-Essonnes, Evry et environs

Découvrez Corbeil infos

TV

 

Découvrez Corbeil infos

TV

 

Témoin d’un événement ?  redaction@corbeil-infos.fr
loisirs-corbeil

 

Associations, commerçants, artisans, faites-vous connaître en soutenant

le site Corbeil infos...  

www.corbeil-infos.fr
Retour....
Réagissez sur Facebook !.

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Corbeil-Essonnes : Une reconstitution de la scène qu'auraient vu les deux témoins en voiture à la hauteur du lycée Doisneau.
Corbeil-Essonnes : 
Il y a 20 ans, des ovnis ont traversé le ciel 
de la commune

Histoire

Un jour de septembre 1996, deux personnes qui étaient en voiture sur la RN7 ont observé trois étranges lumières pouvant être considérées comme des ovnis. L’étrange scène qui avait pour cadre le ciel corbeil-essonnois a fait l’objet d’un appel à témoin lancé par la gendarmerie.

Il y a tout juste 20 an, en septembre 1996, deux amis en voiture qui circulaient boulevard Jean-Jaurès, à la hauteur du lycée Robert Doisneau, ont pu observer dans le ciel gris trois lumières qui semblaient reliées entre elles. Il était entre 17 heures 30 et 18 heures lorsque les deux hommes coincés dans les bouchons ont assisté à ce spectacle hors du commun. « Ma première impression était que cette lumière était un avion parce que je pouvais voir un rayon se refléter contre un nuage », a expliqué l’un d’eux dans un témoignage mis en ligne sur le site Internet « www.odla.fr ». « Mais après avoir dit cela, j’ai pensé que ce n’était pas un avion. Il était beaucoup trop faible pour être un avion et l’aéroport était à 20 km derrière nous. En outre, il ne bougeait pas. Dans ma tête, j’ai pensé peut-être à un grand zeppelin comme celui de Dunlop qui possède sur son côté une grande lumière d’au moins trois mètres de diamètre. Une petite lumière faible est apparue sur le côté gauche de la première. Elle est devenue de la même taille. Puis encore une à droite de la première qui a atteint aussi la même taille. A ce moment-là, j‘avais peur, car en face de moi il y avait quelque chose que je ne pouvais pas comprendre », précise-t-il.

 

« Les deux lumières périphériques ont disparu ! »

 

« J’avais un sentiment étrange puisque j’avais l’impression que cette chose numérisait notre intérieur et cela amplifiait ma peur », indique le témoin de l’étrange scène. « Mon ami à côté de moi était silencieux et il ressentait la même chose. Nous avons partagé nos sentiments quelques autres jours plus tard après avoir parlé de ce sujet. Les trois lumières sont restées immobiles pendant dix ou douze secondes. Ensuite, les deux lumières périphériques ont disparu. La lumière du milieu a commencé à grandir et à devenir plus brillante, si brillante qu‘avec nos yeux nus, nous pouvions voir un halo noir autour d’elle. Toute la voiture et les maisons autour sont devenues très lumineuses. Cette lumière noire et blanche a duré moins d’une seconde. La lumière est alors devenue très petite et a commencé à se déplacer à une vitesse incroyable sans accélérer. Elle se déplaçait horizontalement avant de prendre un virage brusque d’environ 30 à 45 degrés et de disparaître dans les nuages », indique-t-il également dans sa déclaration.

 

Un appel à témoin lancé par la gendarmerie

 

« Deux jours après, nous avons vu dans l’édition de l’Essonne du journal Le Parisien un appel à témoin de la gendarmerie », souligne l’observateur. « Mon ami m‘a dit de ne pas y aller. Il m’a dit qu’ils nous donneront aucune information. De toute façon, aujourd’hui, je sais qu’ils gardent tout secret et ils nous diront qu’il s’agissait de Vénus ou autre chose », regrette-t-il. « Nous étions quelques milliers de personnes coincées dans ce trafic à avoir vu cette chose. Je pense que certains l’ont signalé. Cela a été ma première observation et cela m’a laissé un mauvais pressentiment à ce moment-là et je m‘en souviens encore comme si c’était hier », conclut-il.

 

Bernard Gaudin - 25 septembre 2016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo : Reconstitution - DR