Météo corbeil-essonnoise

Copyright (C) 2017 - www.corbeil-infos.fr - Tous droits réservés. Photos : Bernard Gaudin, sauf mention spéciale

www.corbeil-infos.fr

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui sont destinés à vous proposer des contenus et des services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir + 

 

 

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens Corbeil infos

 

Je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Une autre vision de l’actualité des communes de Corbeil-Essonnes, Evry et environs

Découvrez l’actu locale

en photos

 

Découvrez Corbeil infos

TV

 

Témoin d’un événement ?  redaction@corbeil-infos.fr

 

Associations, commerçants, artisans, faites-vous connaître en soutenant

le site Corbeil infos...  

A la Une

Société

Social

Economie

Politique

Faits divers

Loisirs/Sport

Histoire

Accueil

 

 

 

 

En savoir +

www.corbeil-infos.fr

A peine détruits, les camps de Roms se reconstituent pour être à nouveau démantelés. Pour les services municipaux et départementaux concernés, les destructions de campements sauvages se répètent sans pour autant résoudre une problématique sociétale aux conséquences multiples.  

 

Le mardi 28 mars 2017, au cours de la matinée, divers services municipaux et départementaux ont démantelé les camps de Roms qui se sont reconstitués au nord de la ville, entre la Francilienne et l’avenue Serge Dassault. Si la plupart des occupants des baraquements dressés dans les fourrés avaient quitté les lieux, 19 adultes et 5 enfants ont été recensés par le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de Corbeil-Essonnes, avec la participation du SAMU Social et de la préfecture de l’Essonne. Toutes et tous ont ensuite été conduits vers différents d’hôtels de la région à l’aide de bus affrétés par les services techniques municipaux.   

Que vont devenir les débris et les détritus ?

 

Reste à savoir ce que vont devenir les monticules de débris et autres détritus générés par la destruction des différents campements. Il faut espérer qu’ils ne resteront pas aussi longtemps que ceux qui ont encombré pendant quatre mois l’entrée nord de la ville, de part et d’autre de l’avenue Serge Dassault. Constitués le 8 novembre 2016, les deux tas imposants ont finalement été déblayés le 29 mars 2017 par les services techniques de la ville. Restrictions budgétaires oblige, il est regrettable que les institutions préfèrent souvent laisser pourrir une situation regrettable qui perdure et souille notre cadre de vie. Quant aux familles roumaines laissées dans la nature, il est fort à parier qu’elles ne tarderont pas à réoccuper les sites qu’elles viennent tout juste de quitter.

 

Bernard Gaudin - 29 mars 2017

Corbeil-Essonnes : Les détritus se sont accumulés au bord de la Francilienne.
social-corbeil

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Corbeil-Essonnes : Les différents baraquements ont été détruits.
Corbeil-Essonnes :
Encore des camps
de Roms démantelés

Social

Réagissez sur Facebook

Corbeil-Essonnes : Constitués le 8 novembre 2016, les deux monticules de détritus présents au bord de l'avenue Serge Dassault ont été déblayés le 29 mars 2017.