Météo corbeil-essonnoise

Copyright (C) 2018 - www.corbeil-infos.fr - Tous droits réservés. Photos : Bernard Gaudin, sauf mention spéciale

www.corbeil-infos.fr

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui sont destinés à vous proposer des contenus et des services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir + 

 

 

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens Corbeil infos

Une autre vision de l’actualité des communes de Corbeil-Essonnes, Evry et environs

Découvrez l’actu locale

en photos

 

Découvrez Corbeil infos

TV

 

Témoin d’un événement ?  redaction@corbeil-infos.fr

 

Associations, commerçants, artisans, faites-vous connaître en soutenant

le site Corbeil infos...  

A la Une

Société

Social

Economie

Politique

Faits divers

Loisirs/Sport

Histoire

Accueil

 

 

 

 

En savoir +

Corbeil-infos : Bernard Gaudin, journaliste et photographe.

 

Je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Faits divers

www.corbeil-infos.fr

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Corbeil-Essonnes :
Aux Tarterêts, une famille condamnée pour avoir agressé deux policiers

Jugée en comparution immédiate, une famille des Tarterêts a été condamnée pour avoir durement molesté deux fonctionnaires de la BAC. C’est en voulant interpeller le fils de 22 ans et un mineur de 15 ans que les deux policiers ont reçu des coups qui leur ont valu 30 et 21 jours d’ITT.

Jugés le vendredi 26 janvier 2018 en comparution immédiate après avoir violemment agressé deux fonctionnaires de police, un habitant des Tarterêts et ses deux parent ont été respectivement condamnés à huit mois de prison ferme et huit mois avec sursis. Le mercredi 24 janvier 2018, vers 16 heures, deux policiers de la BAC qui tentaient d’interpeller deux jeunes dans la cité sensible se sont retrouvés dans un immeuble où les deux individus âgés de 15 et 22 ans s’étaient réfugiés. Alors qu’il avait ceinturé l’un des deux fuyards pour l’empêcher de rentrer chez lui, le fonctionnaire aurait reçu une série de coups de poings et de coups de pieds de la part des parents du jeune qui avaient ouvert la porte du logement. L’autre policier qui tentait de maîtriser l’autre individu sur le même palier a voulu bloquer la porte avec sa chaussure avant qu’elle ne se referme. C’est alors que le couple de sexagénaires a pris son élan pour repousser fermement les deux agents de la force publique dont l’un d’eux a été sérieusement blessé au pied.

 

« Nous ne savions pas qu’ils étaient policiers ! »

 

Devant le juge, le fils de 22 ans déjà condamné à 17 reprises a assuré ne pas savoir qu’il était poursuivi par des policiers. Quant au père de famille âgé de 68 ans et son épouse de 60 ans, ils ont nié avoir porté le moindre coup tout en affirmant ne pas savoir qu’ils avaient à faire à la police. A la barre, les deux fonctionnaires de la Brigade Anti-Criminalité (BAC) sous le coup de 30 et 21 jours d'ITT ont assuré avoir crié « police » à plusieurs reprises au cours de l’intervention. « C'est moi seul qui ai porté les coups » a pour sa part avoué le fils devant le procureur qui a dénoncé « les mensonges » de la famille. De son côté, le mineur âgé de 15 ans qui est accusé d’avoir lâché un pitbull en direction des policiers sera jugé ultérieurement.

 

Bernard Gaudin avec l’AFP - 27 janvier 2018

faits-divers-corbeil

Réagissez sur Facebook

Corbeil-Essonnes : Le quartier des Tarterêts a été une nouvelle fois le cadre d'une agression de policiers.