www.corbeil-inos.fr

 

Je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

 

Associations, commerçants, artisans, faites-vous connaître en soutenant

le site Corbeil infos...  

A la Une

Société

Social

Economie

Politique

Faits divers

Loisirs/Sport

Histoire

Accueil

Découvrez l’actu locale

en photos

 

Découvrez Corbeil infos

TV

 

Copyright (C) 2019 - www.corbeil-infos.fr - Tous droits réservés. Photos : Bernard Gaudin, sauf mention spéciale

 

 

 

En savoir +

 

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens Corbeil infos

Email : contact@corbeil-infos.fr

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui sont destinés à vous proposer des contenus et des services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir + 

 

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Corbeil-infos : Bernard Gaudin, journaliste et photographe.

Société

www.corbeil-infos.fr
Corbeil-Essonnes :
Aux Tarterêts, la pose d’antennes-relais inquiète les riverains

Réagissez sur Facebook

societe-corbeil

Six antennes-relais appartenant à « Bouygues Telecom » doivent être posées sur le toit de l’une des tours des Tarterêts. Opposés à cette installation imposée sans concertation, riverains et parents d’élèves du collège situé à 150 mètres du site exigent l’abandon pur et simple du projet.

Aux Tarterêts, les locataires des 31 et 33, avenue Léon Blum ne décolèrent pas. En effet, Ils ont appris que « 1001 Vies Habitat », leur bailleur social, a autorisé la société de téléphonie « Bouygues Telecom » à installer pas moins de six antennes-relais sur le toit de leur immeuble haut d’une quarantaine de mètres et composé d’une douzaine d’étages. « Personne nous a consulté pour savoir si nous étions d’accord », déplorent les résidents qui ont peur pour leur santé et celle de leurs enfants. « Vous vous rendez-compte, ces antennes vont rayonner au-dessus nos têtes et à seulement 150 mètres du collège Léopold Sédar Senghor », souligne-t-on en espérant que la mairie va s’opposer à ce projet validé le 4 janvier 2019. A noter que ces antennes-relais figurent d’ores et déjà sur la carte répertoriant les sites qui accueillent, à Corbeil-Essonnes, ce type d’équipement très controversé.

 

La commission communale n’a pas été consultée

 

Le 24 septembre 2013, le conseil municipal s’est prononcé majoritairement pour la  création d’une commission communale de concertation sur les antennes-relais.  Hors, à ce jour, cette instance composée de quatre élus de la majorité et deux de l’opposition n’aurait pas été consultée concernant le projet d’implantation des Tarterêts. Quant à la concertation avec les administrés, elle n’a toujours pas été organisée. Adjoint au maire chargé de la Sécurité et de la Prévention, Régis Caudron a, pour sa part, refusé de signer l’arrêté municipal autorisant le stationnement de l’engin de levage qui devait poser, les lundi 25 et mardi 26 février 2019, les six relais sur la terrasse de l’immeuble du 31, avenue Léon Blum. « Je suis contre l’installation de ce type d’antennes », nous a-t-il confié en évoquant le principe de précaution. « C’est au maire à pendre ses responsabilités dans ce domaine », souligne-t-il. Toujours est-il qu’une pétition exigeant l’abandon pur et simple de l’opération actuellement suspendue circule dans le quartier.

 

La réglementation concernant les établissements scolaires

 

A propos de la proximité du collège, il faut rappeler que le décret du 3 mai 2002 relatif aux valeurs limites d’exposition du public aux champs électromagnétiques émis par les équipements utilisés dans les réseaux de télécommunication ou par les installations radioélectriques prévoit que les exploitants apportent certaines justifications. A la demande des administrations ou des autorités affectataires des fréquences, ils doivent communiquer un dossier qui précise, notamment, les actions engagées pour s’assurer qu’au sein des établissements scolaires qui sont dans un rayon de cent mètres de l’installation, l’exposition du public au champ électromagnétique émis par cette installation est aussi faible que possible tout en préservant la qualité du service rendu.

 

Bernard Gaudin - 22 février 2019

 

 

 

 

 

 

Aidez

Corbeil-infos

à mieux

vous informer  !

 

Corbeil-Essonnes : Les résidents des deux tours situées au 31 et 33, avenue Léon Blum ne veulent pas des ces antennes.