Météo corbeil-essonnoise

Copyright (C) 2017 - www.corbeil-infos.fr - Tous droits réservés. Photos : Bernard Gaudin, sauf mention spéciale

www.corbeil-infos.fr

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui sont destinés à vous proposer des contenus et des services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir + 

 

 

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens Corbeil infos

Une autre vision de l’actualité des communes de Corbeil-Essonnes, Evry et environs

Découvrez l’actu locale

en photos

 

Découvrez Corbeil infos

TV

 

Témoin d’un événement ?  redaction@corbeil-infos.fr

 

Associations, commerçants, artisans, faites-vous connaître en soutenant

le site Corbeil infos...  

A la Une

Société

Social

Economie

Politique

Faits divers

Loisirs/Sport

Histoire

Accueil

 

 

 

 

En savoir +

Corbeil-infos : Bernard Gaudin, journaliste et photographe.

 

Je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Corbeil-Essonnes :
Au conseil municipal, l’état de la voirie et l’ex-local
du PS ont fait débat

Politique

www.corbeil-infos.fr

Durant la séance des questions écrites et orales posées au conseil municipal du 5 octobre, l’état de la voirie et ses conséquences sur l’activité économique ont été abordés. L’ex-local du Parti Socialiste a lui aussi fait l’objet d’échanges entre Denis Layreau et Jérôme Brézillon.

 

A l’issue de l’ordre du jour du conseil municipal qui s’est déroulé le jeudi 5 octobre 2017, les traditionnelles questions écrites et orales ont permis à Denis Layreau (LR), adjoint au maire de Corbeil-Essonnes chargé du Développement économique et de l’Emploi, et à Jérôme Brézillon (PS), conseiller municipal d’opposition, d’échanger autour de l’état des rues lié à l’attractivité de la commune pour les entreprises. « Cet été, de nouveau, des groupes économiques ont annoncé leur départ de notre ville. En cause, la voirie qui ne répond ni à ses exigences de sûreté ni de sécurité pour les usagers », a déploré Jérôme Brézillon. Dans sa réponse, Denis Layreau a indiqué qu’il n’y avait aucun départ annoncé, bien au contraire. « Nous travaillons, en effet, à l’installation de nouveaux groupes européens ou mondiaux sur notre territoire. UPS est le dernier exemple en date », a-t-il précisé. « En ce qui concerne le départ éventuel du groupe La Poste,  j’ai reçu ses dirigeants et je suis en mesure de vous affirmer que l’éventualité de leur déménagement n’est pas l’état du quai de l’Apport-Paris », a-t-il affirmé en évoquant les candidatures de repreneurs potentiels. Quant à l’entretien de la voirie, Denis Layreau a parlé de compétences. « Vous devriez le savoir, les principaux axes de circulation de Corbeil-Essonnes sont communautaires et l’agglo Grand Paris Sud a été saisie à plusieurs reprises concernant la remise en état des voies dégradées et, notamment, du quai de l’Apport-Paris », a-t-il signalé.  « En ce qui concerne les artères communales, une programmation d’entretien existe et prend en compte les contraintes budgétaires engendrées par la baisse des dotations de l’Etat », a argumenté l’adjoint au maire.

 

A propos de l’ancien local du Parti Socialiste

 

Dans la foulée, Denis Layreau a questionné à son tour Jérôme Brézillon. « Est-ce que l’état de la voirie située entre l’hôtel de ville et la boutique du groupe socialiste située rue Féray est-il suffisamment bon », a-t-il interrogé. « Je vous pose cette question car nos services sont excédés par les appels d’un avocat qui nous demande si les responsables du PS utilisent toujours leur local », a-t-il expliqué en évoquant des impayés de charges importants. « Je n’ose penser que la section PS de Corbeil-Essonnes soit partie sans laisser d’adresse », a-t-il ironisé avant de demander à son collègue de l’opposition de trouver une solution à ce problème « qui n’honore pas la vie démocratique locale ». En répondant, Jérôme Brézillon a indiqué que le local en question situé 35 bis, rue Féray a été libéré le 31 juillet 2017. « Depuis cette date, le PS de Corbeil-Essonnes n’est donc plus locataire de ce lieu », a-t-il certifié. « L’affaire qui est aujourd’hui portée devant la justice concerne exclusivement la propriétaire du bien et le syndic de copropriété », a-t-il insisté. Contacté par nos soins, Jérôme Brézillon condamne la question posée par la majorité municipale. « Elle relève d’avantage du colportage de rumeurs infondées », regrette-t-il en assurant disposer des quittances et des preuves bancaires confirmant le paiement des loyers par le PS.    

 

Bernard Gaudin - 7 octobre 2017

 

 

   

politique-corbeil
Corbeil-Essonnes : Jérôme Brézillon (PS), ici à gauche, et Denis Layreau (LR).

Réagissez sur Facebook

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Corbeil-Essonnes : A l'issue de l'ordre du jour du conseil municipal du 5 octobe 2017, les questions écrites et orales ont généré des échanges entre élus de la majorité et de l'opposition.