Météo corbeil-essonnoise

Copyright (C) 2018 - www.corbeil-infos.fr - Tous droits réservés. Photos : Bernard Gaudin, sauf mention spéciale

www.corbeil-infos.fr

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui sont destinés à vous proposer des contenus et des services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir + 

 

 

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens Corbeil infos

Une autre vision de l’actualité des communes de Corbeil-Essonnes, Evry et environs

Découvrez l’actu locale

en photos

 

Découvrez Corbeil infos

TV

 

Témoin d’un événement ?  redaction@corbeil-infos.fr

 

Associations, commerçants, artisans, faites-vous connaître en soutenant

le site Corbeil infos...  

A la Une

Société

Social

Economie

Politique

Faits divers

Loisirs/Sport

Histoire

Accueil

 

 

 

 

En savoir +

Corbeil-infos : Bernard Gaudin, journaliste et photographe.

 

Je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...

Corbeil-Essonnes :
« Adieux au patronat », un livre
sur la reprise d’Hélio-Corbeil
par ses salariés

Social

www.corbeil-infos.fr

Un ouvrage qui paraîtra le jeudi 13 septembre 2018 est consacré à la reprise sous la forme d’une SCOP de l’imprimerie Hélio-Corbeil. Ecrit par Maxime Quijoux, le livre retrace la longue démarche des ouvriers qui sont parvenus à sauver 80 emplois et à relancer l’activité de leur entreprise.

Consacré aux luttes et à la gestion ouvrière dans une usine reprise en coopérative, le livre intitulé « Adieux au patronat » va paraître le jeudi 13 septembre 2018 aux « Editions Du Croquant ». Ecrit par Maxime Quijoux, sociologue, chercheur au CNRS, membre du laboratoire « Printemps - Institutions - Temporalités » à l’université de Versailles - Saint-Quentin-en-Yvelines, l’ouvrage relate la reprise de l’imprimerie Hélio-Corbeil en 2012 par ses propres salariés. « Alors que le syndicalisme en France semble quelque peu dépassé, incapable d’enrayer le déclin que connaît l’industrie depuis quarante ans, il est également confronté à une crise sur le sens de son action militante », indique l’éditeur. « Pourtant, loin des échecs des grandes mobilisations nationales, des syndicalistes mènent des luttes sur leurs lieux de travail, dont on ne mesure pas toujours ni l’inventivité ni les effets », souligne-t-il avant d’évoquer comme exemple l’imprimerie de Corbeil-Essonnes.

 

« Une vision différente du syndicalisme ! »

 

« En février 2012, emmenés par la CGT, les salariés d’Hélio-Corbeil parviennent à reprendre leur entreprise sous la forme d’une Société Coopérative et Participative (SCOP) », précise-t-on en rappelant qu’à cette occasion, 80 emplois ont pu être sauvés, tout comme l’activité qui a été relancée. A partir d’une longue enquête mêlant immersion et travail d’archives, « Adieux au patronat » revient sur l’origine de cette lutte et la mise en place de la coopérative. « L’ouvrage propose une vision différente du syndicalisme où la gestion constitue une arme de résistance salariale, hier comme aujourd’hui, et s’interroge sur ses conditions d’appropriation », explique-t-on.

 

Bernard Gaudin - 8 septembre 2018

social-corbeil

Réagissez sur Facebook

Pour une information

libre et indépendante,

je soutiens

Corbeil infos

2 €, 5 €, 10 €, plus...